• Petite biographie I

    Alexander Gradsky

     

    Alexander Borisovich Gradsky né le 3 Novembre 1949, est un chanteur russe, auteur, poète et brillant compositeur. Mais il est aussi le père du rock russe ! Il est réputé pour avoir une voix exceptionnelle d’une étendue de trois octaves et demi,  ténor « altino » ou « haute contre ». Il est connu aux Etats-Unis, pour avoir participé à une série de concerts avec John Denver et à l’enregistrement de « Let us begin », ainsi que pour avoir donné des récitals au Carnegie Hall de New York. En Russie, il a enregistré des douzaines de disques, composé des opéras-rock et des bandes originales de films remarquables.

    Dans son pays, c’est une légende vivante, même s’il n’est pas vraiment en odeur de sainteté auprès des autorités. Indépendant et attaché à son franc-parler, il reste lui-même et n’accepte que très peu de se produire à la télévision ou de donner des interviews.

    Il a étudié très jeune la musique, et a commencé par le violon, puis, vers l’âge de 12 ans il a interprété des chansons d’Elvis Presley ainsi que d’autres chanteurs étrangers. Puis il a fait partie de différents groupes rock à partir de 1965. Il joue d’une douzaine d’instruments de musique.

    La Musique est son premier amour, et il va l’explorer avec gourmandise et liberté. Il décide d’étudier la musique classique tout en continuant à faire partie de groupes rock. Il laisse parler son cœur et va passer talentueusement par la musique de films (il va composer pour l’extraordinaire réalisateur de cinéma Andrei Konchalovski, entre autres), le folklore russe, les Beatles et les plus grands airs d’opéra sans jamais se cantonner à un seul genre, repoussant toujours plus loin les limites de la difficulté. Sa voix hors du commun et son impertinence lui permettent toutes les audaces, malgré les controverses. Il reste un phénomène dans la musique rock russe et dans la musique tout court dans le monde.

    ♫♫♫♫♫♫♫♫♫♫♫♫♫♫♫♫

    Je commence seulement à appréhender la richesse impressionnante et la diversité extravagante de l'œuvre d'Alexander Gradsky et je me réjouis  à l'idée des dizaines, des centaines de billets qu'il me reste à écrire sur lui. Comme a dit Carineb, nous pleurons parfois à l'idée des gens merveilleux que nous ne connaîtrons jamais...

    Inutile de vous dire combien je suis heureuse d'avoir croisé le chemin de ce Maestro, et d'avoir la possibilité de partager mon enthousiasme avec mes lecteurs. Internet est définitivement le plus extraordianaire media de découverte jamais créé par l'homme.

    Alexander Gradsky  Alexander GradskyAlexander GradskyAlexander GradskyAlexander Gradskyma photo favorite de "Sasha"

    Alexander Gradskyavec John Denver

    Alexander Gradsky

    « Ne me quitte pas Comment te dire "Adieu" ? »

    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    yveline
    Mercredi 13 Octobre 2010 à 00:29

    Merci pour le partage, ma Lowe...bisous


    Tout mon respect à ce grand Artiste...

    2
    Raphaël Hythlodée
    Mercredi 13 Octobre 2010 à 21:01

    Une vraie découverte, une voix, une présence.


    L’on a envie d’en savoir plus, mais pas trop. Le « trop près » n’est pas une voie à conseiller ni à explorer. Le grand voyageur que je suis sait trop bien ce qu’il advient lorsque l’on se met à creuser ce sillon. Le très sage Raphaël Hythlodée narrera sans doute un jour l’historiette peu banale de ce jongleur de mots d’un pays lointain abandonné par nombre de ses fidèles à la découverte de sa très nauséabonde personnalité. Ah jongleur, que n’étais-tu plus distant !


    Des mots, des notes, des silences, des distances, un voile de mystère, jamais il ne me fut donné d’ouïr aussi douce mélodie. Que la gentille brise caresse les voiles de ce beau vaisseau et qu’elle nous porte loin ensemble.


     


    R.H.

    3
    Lowe✿ Profil de Lowe✿
    Jeudi 14 Octobre 2010 à 12:13

    Raphaël,

     Votre intérêt me touche.

    Néanmoins, ce blog étant consacré à Alexander Gradsky,  j'aimerais éviter, autant que possible, les comparaisons peu judicieuses.

    Merci.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :